La Permaculture Humaine, qu’est-ce que c’est ?

La Permaculture Humaine, c’est l’application, dans un écosystème humain, des principes issus du concept de la permaculture et créés par ses co-auteurs David Holmgren et Bill Mollison. Inspirés par les lois de la nature et par ses mécanismes, David et Bill ont pris conscience que nous sommes un élément à part entière de cette écosphère et, qu’à ce titre, nous nous devons de suivre ses lois.

Sa particularité

La Permaculture humaine s’intègre dans la vie d’un ou plusieurs individus qui partagent un projet, une vision, un objectif au moyen d’un plan de vie que nous nommons :

  • Design de Projet / Design de Groupe pour une équipe ou un collectif
  • Design de Vie pour une personne.

Comment s’organise la vie des humains dans sa fonction intrinsèque ?

L’espèce humaine, dans sa nature profonde, est une espèce sociale à part entière. Fruit de l’évolution de cette biosphère, cette espèce a les mêmes devoirs que toutes les autres espèces vivantes :

Co-construire ce monde en participant à “SON” évolution

Pour cela, chaque être humain est doté d’une programmation interne qui implique de fonctionner en étroite relation avec ses congénères dans le but d’assurer son objectif profond, mais aussi sa vie, celle de sa progéniture et celle de la tribu dont il est dépendant. Ses besoins fondamentaux sont : se nourrir, se loger et socialiser.
Une fois rassuré sur ces trois domaines, l’individu  peut alors évoluer en conscience et exprimer sa nature profonde. La permaculture humaine dans son application est le comment concevoir la vie intelligente d’un être humain en inter-relation avec d’autres humains et tout ce qui l’entoure. Ce plan qu’il conçoit,  propre à chaque individu, l’inclut dans un (eco)système où humains, plantes, animaux, concepts, s’articulent dans le but de co-créer des mécanismes pérennes. Ceux-ci, s’agrègent les uns aux autres comme des pièces d’un puzzle et génèrent une mission personnelle – la niche – dont le résultat devra enrichir, bonifier, améliorer, etc. l’environnement où le design s’incarne. Le succès de cette vie est couronné par un confort équilibré des trois objectifs fondamentaux, mais surtout par l’assurance d’une vie épanouie, utile à tous les niveaux, tant superficiels que profonds, voire très profonds.

Qui applique la Permaculture Humaine ?

  • Toutes celles et ceux qui ont un plan de vie, qui sert leur écosystème tout en remplissant leurs besoins fondamentaux et ceux des générations futures.
  • Toutes celles et ceux qui ont pris conscience qu’ils sont nés avec une niche, des talents innés, c’est-à-dire une vocation et qui l’expriment pour servir leur écosystème tout en remplissant leurs besoins fondamentaux et ceux des générations futures.
  • Toutes celles et ceux qui travaillent en équipe en respectant la place et l’expression de la niche de chacun pour atteindre un (ou plusieurs) objectifs communs, dont l’aboutissement servira leur écosystème tout en remplissant leurs besoins fondamentaux et ceux des générations futures.

 

  • Toutes celles et ceux qui dans leur parcours, forts de l’assurance que crée le fait d’être dans sa niche, favorisent le NOUS avant le JE par leurs actions (il faut des JE forts pour un NOUS fort), qui vivent en servant une raison d’être utile à l’ensemble de leur écosystème tout en remplissant leurs besoins fondamentaux et ceux des générations futures.
  • Toutes celles et ceux qui, au bout de leur vie auront laissés en héritage, la matérialisation de leur œuvre, le partage de leurs découvertes, un potentiel d’expériences enrichies qui élèvent cette humanité ou autres plans de vie, tout en ayant respecté les lois de cette vie terrestre dans son sens profond. Ils/Elles auront accompli leurs rêves, exprimé leur niche et leur raison d’être en laissant des traces positives dans leur écosystème tout en ayant rempli leurs besoins fondamentaux et ceux des générations futures.

 

Origine du concept

Tout a commencé par l’observation du comportement d’enfants qui étaient reçus à la Ferme éducative de L’école de la Mère Nature à Rougemont au Québec, que Bernard Alonso avait conçu et a géré en équipe à partir de 1993. Il recevait plus de dix mille enfants par année par des visites éducatives dans un concept fermier. années après années, des enfants venant de milieux ethniques différents, avaient le même comportement social ou posaient le même type de questions à des moments identiques durant les différents ateliers saisonniers éducatifs (1)

Il était devenu évident pour lui que tous les enfants naissaient avec un talent particulier que d’autres pouvaient avoir ce même talent avec des nuances et des particularités, un profil sur mesure reçu à la naissance. Encore fallait-il le découvrir ! Une évidence confirmée par tous les éléments et systèmes naturels, sans exception : tous ont une fonction, un rôle prédéfini dès leur apparition sur Terre. Pourquoi l’espèce humaine serait l’exception ?  La seule à devoir subir le choix sociétal des parents, des professeurs, de politiciens, des religions, de tant d’autres directeurs de conscience tous muni d’une bonne intention, celle de servir un monde industriel … , plutôt que répondre à l’appel de leur propre nature profonde durant leur vie.

Une confirmation de cette observation est venue de la rencontre de  Bernard avec des ethnies amérindiennes d’Amérique du nord.
Ils lui font découvrir La cérémonie des deux pas :

« Quand un enfant atteint l’âge de marcher sur ses deux jambes, tout le clan est convié pour une cérémonie dont le but est de trouver la place (que l’on pourrait aussi appeler la niche) de l’enfant pour démarrer son apprentissage. Un petit sentier est tracé par les parents couvert de feuilles de cèdres. La communauté y dispose ici et là sur les côtés du sentier, des objets représentant toutes les ‘’fonctions/rôles/positions’’ qui existent dans leur clan. Tous observent l’enfant qui avance encouragé par sa mère qui l’appelle avec enthousiasme à l’autre bout du sentier. Durant le parcours, l’enfant sera attiré par un groupe d’objets (l’arc du chasseur et ses flèches, les outils et tambours de la femme ou l’homme médecine, le tanneur de peaux, le constructeur de tipis ou de maison longues, etc). Les personnes du clan qui ont la fonction choisie par l’enfant, deviennent comme des marraines/parrains et l’observent tout au long de son enfance et adolescence. Il sera invité à participer, développer puis maîtriser le talent pour lequel il est né et qui sera, ensuite, mis au service, à la fois, de la communauté pour assurer sa pérennité et son épanouissement personnel dans l’action, la transmission à son tour et dans sa spiritualité. »  

Suite à toutes ses observations, dans sa ferme, chez les Amérindiens mais aussi chez les stagiaires durant les PDC (Permaculture Design Course) et autres stages et chantiers collectifs, Bernard élabore, sur base du design permaculturel, une formation spécifique pour le Design de Vie d’une trentaine d’heures.

Bernard construit petit à petit le concept de la permaculture humaine, qu’il présente pour la première fois en tant qu’assistant lors d’un PDC mené par Grégoire Lamoureux (Kookenas Institute en Colombie Britannique) en 1996. (2)

Il est encouragé par les élèves et surtout par Grégoire d’approfondir et de  formaliser ce design que tou.te.s veulent découvrir et appliquer dans leur propre vie.
Il observe avec fascination à quel point nous sommes nombreux à avoir réprimé depuis notre pré-adolescence ce qui devient évident dans l’application du processus.
Bernard fait appel à l’intuition en stimulant l’utilisation de notre hémisphère droit délaissé pour favoriser l’intellect et le savoir-faire, plutôt que le savoir-être.
Depuis, le concept n’a cessé d’évoluer, 9 niches ou neuf profils ont été mises en forme pour remplir les fonctions sociétales de notre fourmilière humaine.
Bernard et ses coéquipiers, grâce au processus, ont pu mettre sur la voie et aider un nombre très important de personnes désorientées, souvent coincées dans un travail alimentaire, vers une vie accomplie, épanouie pour se sentir à leur juste place dans une raison d’être gratifiante.

Si vous ressentez le besoin de connaître votre “niche”

Vous pouvez expérimenter le concept et aller sur notre site UCIT (Université Collaborative Internationale de la Transition).
Un quizz en ligne est disponible (https://www.universitetransition.org/en-ligne/design-design-de-vie/). Vous y découvrirez votre niche prédominante et deux ou trois sous-niches. Vous comprendrez en appliquant le concept que les sous-niches sont au service de votre niche prédominante. Elles vous conduiront tôt ou tard vers votre raison d’être. Une fois commencée et expérimentée la pratique de ce design de vie, vous pouvez avoir envie d’aller plus loin.

Si vous ressentez l’appel d’aider et de faciliter le concept, voici ou nous en sommes

À l’instar de nos inspirateurs David et Bill avec la permaculture, nous n’avons pas voulu concevoir de cadre académique. Nous privilégions la pratique  et l’expérimentation.
Si vous avez appliqué ces outils dans votre vie et que vous ressentez avoir un bagage riche à partager, vous pouvez nous contacter et/ou les personnes déjà formées et expérimentées qui seront heureuses de vous recevoir comme stagiaire/assistant dans leurs formations. Elles partageront avec vous les nuances du concept pour faciliter avec créativité la permaculture humaine et ultérieurement le passer au suivant. Le but est de créer une famille de facilitateurs qui vont enrichir de leurs expériences le concept et le multiplier afin qu’il serve au-delà de la vie personnelle, et puisse s’ouvrir dans toutes les activités de la société, à commencer par l’accompagnement des enfants mais bien sûr aussi l’entreprise, la vie sociale,.. Le concept est encore jeune, il a pris tout ce temps pour être conçu,  expérimenté et confirmé. Il est temps maintenant, avec l’aide de tou.te.s, de le diffuser pour aider la transition de cette humanité.

Protection du concept et de son design.

Afin de garder la qualité, le fil conducteur et l’objectif que nous nous sommes fixés, nous avons décidé de laisser libre l’utilisation des outils et des mécanismes tout en les protégeant par une licence Creative Commons by SA.

  • Vous pouvez donc tout utiliser (outils, questionnaires, livres etc…), pour vos fins personnelles ainsi que l’expression Permaculture Humaine dans son sens originel tel qu’expliqué ci-dessus.
  • Si ce concept est mentionné publiquement, vous devez obligatoirement faire référence à son origine.
  • Enfin, si vous souhaitez utiliser ce concept pour l’enseigner, ou à des fins commerciales, vous devez avoir été invité dans notre famille de facilitateurs et avoir reçu, de la part de deux personnes expérimentées et reconnues, la certification qui vous sera délivrée selon le même processus que celui créé par Bill Mollison et David Holmgren pour l’accréditation de facilitateurs en Permaculture appliquée sur la scène internationale.

Utilisation du groupe Facebook Permaculture humaine.

Nous souhaitons que cette page Facebook soutienne toutes les initiatives qui peuvent outiller la transition de cette humanité en reconstruction, sans se limiter au concept de la permaculture et de la permaculture humaine. Autrement dit, tout ce qui peut servir à reconstruire cette humanité éparpillée qui a perdu le sens profond de sa présence sur terre

Le défi de notre humanité sera de passer du JE au NOUS
Bernard Alonso

Pour nous contacter :
info@universitetransition.org
bernalon9@gmail.com

(1) https://www.youtube.com/watch?v=Pzb7V8I_gZk
(2) https://slocanvalley.com/listing/kootenay-permaculture-institute-2/